Le monde des affaires est historiquement dominé par les hommes : ils sont en effet beaucoup plus propices à devenir entrepreneurs que les femmes. Toutefois, cette réalité évolue rapidement à mesure que le nombre de femmes entrepreneurs augmente dans le monde entier. Ces dernières années, nous avons vu de plus en plus de femmes se lancer dans l’entrepreneuriat : le nombre d’entreprises dirigées par des femmes a augmenté de 45 % au cours des dix dernières années. Mais en tant que femme, être entrepreneure représente un véritable défi. Dans cet article, nous aborderons les principaux défis auxquels ces femmes chef d’entreprise sont confrontées et les clés pour réussir.

1 : Équilibre entre vie professionnelle et vie privée

C’est probablement la première chose à laquelle la plupart des gens pensent, non seulement lorsqu’il s’agit de femmes entrepreneuses, mais aussi dans le contexte des femmes qui exercent n’importe quel métier. Une chose n’exclut certainement pas une autre, mais elle exige une planification sérieuse, une adaptation rapide et des compromis.

Si l’homme est le chef de famille, la femme est sa colonne vertébrale, et c’est précisément ce que la société est susceptible de craindre quand on parle d’entreprendre au féminin. Cependant, au lieu de mener une guerre sur le rôle de l’enlèvement des ordures, ne serait-il pas plus constructif de faire un plan et de s’y tenir ensuite ?

Trouver des moyens de consacrer du temps aux deux est la clé pour vraiment atteindre cet insaisissable équilibre entre vie professionnelle et vie privée. D’ailleurs, la culture du travail évolue pour permettre aux femmes d’être plus flexibles, ce qui est une bonne chose pour sa vie de famille. Aussi, comme elle a décidé de créer son entreprise, elle sera plus libre de s’organiser car travailler pour soi-même donnera probablement toujours plus de liberté que de travailler pour quelqu’un d’autre.

Esprit d'entreprendre
Esprit d’entreprendre mené par les femmes dirigeantes

2 : Défier les exigences sociales

La plupart des femmes chefs d’entreprise qui ont participé à des événements de réseautage peuvent s’identifier à ce scénario. Vous entrez dans un séminaire bondé et vous pouvez compter le nombre de femmes qui s’y trouvent sur une seule main. Lorsque les femmes entrepreneurs parlent affaires avec des cadres principalement masculins, cela peut être déconcertant.

Face à cette situation, les femmes sont tentées de croire qu’elles doivent adopter une attitude stéréotypée « masculine » à l’égard des affaires : être compétitive, agressive et parfois plus dure. Mais les dirigeantes féminins qui réussissent estiment que rester fidèle à soi-même et trouver sa propre voie sont les clés pour dépasser les attentes préconçues.

De cette manière, il va être plus facile pour vous d’entrer dans le réseau professionnel. Aussi, essayez de voir s’il n’existe pas un réseau des femmes dans votre région. Il peut être composé de plusieurs jeunes femmes être tête de micro-entreprise et startup qui peut vous soutenir et vous inspirer. Vous pouvez aussi se partager entre vous des conseils par exemple sur le projet de création, le business plan, le leadership, les levées de fonds, la culture entrepreneuriale, le développement de l’entreprise, etc.

Projet d'entreprise
Projet d’entreprise startups pour les femmes

3 : Une femme fondatrice reçoit moins de fonds qu’un homme fondateur

Une entrepreneuse a dévoilé que lorsqu’elle rencontrait des investisseurs pour son entreprise, elle s’est rendu compte qu’on lui posait une série de questions très différentes de celles de son cofondateur masculin. D’après ses études, elle a découvert qu’un homme entrepreneur se voient poser des questions de promotion et une femme entrepreneure des questions de prévention.

L’orientation promotionnelle concerne les gains et met l’accent sur les espoirs, les réalisations et les besoins d’avancement, tandis que l’orientation prévention concerne les pertes et met l’accent sur les besoins de sécurité, de responsabilité et de sûreté.

En effet, les femmes entrepreneures recevraient moins d’aides financiers ou prêt bancaire que les hommes si elles s’engageaient dans des dialogues axés sur la prévention plutôt que sur la promotion.

Il est également fréquent que les femmes se voient refuser des financements en raison de préjugés sexistes et culturels. De nombreuses institutions ont tendance à financer des entreprises appartenant à des hommes.

4 : La peur de l’échec

L’esprit d’entreprise ou la gestion d’une entreprise est risqué et implique des circonstances imprévues. Parfois, rien que le fait d’être une auto entrepreneur féminin peut faire peur. C’est normale, surtout si leur entourage est sceptique quant à leurs capacités en affaires. Cette peur est toxique et périlleuse, car les femmes peuvent finir par opérer à partir d’un lieu de peur au lieu de confiance. En conséquence, ces peurs deviennent des freins pour leur réussite même si elles étaient censées réussir.

Cependant, sachez qu’il ne faut jamais craindre l’échec ! Vous n’essaierez jamais si vous avez peur de l’échec. Personne ne se lance en affaires avec une garantie de succès. Osez entreprendre et croyez en votre capacité. Le manque de confiance vous tue.

femmes et les hommes
Développer mixité et égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Résumé

Les femmes chefs d’entreprise sont souvent confrontées à des discriminations de genre à la fois ouvertes et subtiles ! Des preuves anecdotiques montrent que les femmes ne sont pas toujours prises au sérieux par les investisseurs. En outre, elles ne sont pas toujours considérées comme des travailleuses acharnées. Aussi, les attentes socialement renforcées selon lesquelles les femmes sont les principales personnes à charge au foyer persistent toujours. En outre, les signaux sexospécifiques peuvent avoir un impact sur la réussite des entreprises en raison des perceptions de compétence entrepreneuriale, de qualité ou de valeur d’investissement.

Cependant, être une femme ne doit pas nécessairement vous empêcher d’entreprendre, mais vous devrez peut-être travailler plus dur et faire preuve de créativité pour gagner le respect de vos collègues et contemporains masculins. Il ne faut pas penser que le sexe vous inhibe ou vous freine en tant qu’entrepreneur. Le principal est qu’il est parfois difficile d’expliquer aux hommes l’importance et l’utilité des femmes chefs ! Ce qui peut être un défi lorsque nous avons besoin du soutien des hommes.