Un book c’est quoi ?

La définition d’un book est un portfolio qui peut être soit physique (un vrai book où on peut tourner les pages), soit numérique (en ligne).

Le book change de forme, de taille et de contenu selon l’artiste qui en a besoin. Qu’il soit un étudiant en école d’art, un photographe pro ou un mannequin. Un book doit être modifié chaque année pour présenter les nouvelles oeuvres et/ou les nouvelles photos mais aussi pour montrer votre évolution.

Un book c’est un peu (beaucoup) votre curriculum vitae en images. C’est ce que vous demandent les « recruteurs » lorsqu’ils veulent en voir, et savoir, un peu plus sur vous. Voilà ce pour ce qui est du contenu.

Pour le contenant, c’est généralement un album ou un catalogue de couleur noire dans lequel vous glisserez vos photos en format A4. Elles devront être insérées chacune dans un feuillet transparent pour bien distinguer les photos. Chaque feuillet est relié entre le suivant par une spirale. Le nombre est estimé à environ une vingtaine de photos par book.

Nos 5 meilleurs conseils pour constituer votre book
Nos 5 meilleurs conseils pour constituer votre book
Crédits photo : Pixabay

Qui doit avoir un book ?

Si vous êtes un artiste, que ce soit peintre, ou photographe, ou dessinateur, ou illustrateur, architecte ou encore étudiant en école d’art… vous avez besoin d’un book. Pourquoi ? Parce que c’est en quelque sorte votre carte d’identité artistique, qui permet de résumer vos meilleures oeuvres.

1. Le choix du photographe

On vous l’a dit et redit, un book, si vous souhaitez qu’il soit bon, doit être réalisé par un professionnel. Oui, c’est vrai. Cependant, l’erreur qui vient de se glisser dans cette phrase est la suivante : UN professionnel.

Il ne serait pas judicieux de votre part de ne faire appel qu’à un seul photographe pour constituer tout votre book entier. Ce serait de la bêtise. Préférez plusieurs petites séances avec des photographes différents plutôt qu’une interminable séance avec un seul photographe. La nécessité de cette tâche réside dans le fait que chaque photographe donne différents conseils qui vous feront apparaître à votre avantage, et ce sont ces différents conseils qui sont précieux. Travaillez avec des photographes qui vous mettent à l’aise et qui vous coachent, sinon, ce serait une perte d’argent et de temps. Renseignez-vous toujours, au préalable, sur le photographe auquel vous souhaitez faire appel : ses anciennes réalisations, les avis laissés sur la toile à son sujet, et le maximum d’informations que vous pourrez récolter sur lui et la qualité de son travail.

Vous vous dites peut-être que faire appel à des photographes professionnels ce n’est pas donné ? Et bien vous avez raison, parce que la qualité à toujours un prix. Cependant, si vous avez envie de percer dans le domaine, il faut être persévérante.

2. Le choix du support

Selon ce que vous êtes (artiste, peintre, mannequin, photographe….), le support de votre book sera différent. En effet, cela signifie que vous devrez adapter votre support selon votre orientation.

Un photographe peut présenter un book physique ou numérique. Ou les deux. Un mannequin aussi peut avoir recours à cette technique pour se faire remarquer par des agences, nationales mais pourquoi pas internationales avec le book en ligne.

Un étudiant en art présentera un book artistique physique, dans lequel sera consigné ses œuvres.

Un designer présentera évidemment un book numérique puisque son travail est majoritairement digital.

Un architecte peut présenter un book physique mais avec reliefs en utilisant diverses techniques et objets pour l’aider.

3. La retouche sur les photos qui figureront sur votre book

Si vous faites appel à un photographe amateur, n’hésitez pas à lui mentionner ces quelques points sur la retouche de vos photos :

  • La finition doit être professionnelle et non artistique. Cela signifie que si les retouches qui visent à flouter ou à assombrir le visage (ou autre partie du corps) est très apprécié dans l’art, ce n’est pas le cas si vous composez un book. Votre visage doit rester visible.
  • Ne ne pas abuser des retouches « lissantes », qui empêchent les recruteurs de voir la réalité. Prenons un exemple : si vous avez quelques tâches sur le visage mais que vous demandez au photographe de les cacher sur les photos, les recruteurs pourront se méprendre et vous contacter pour finalement vous laisser tomber car ce n’était pas ce qu’ils attendaient.

Derniers petits conseils

  • Si vous êtes mannequin, ou comptez le devenir, vos photos ne doivent jamais dater de plus d’un an. Vous seriez peut-être dans l’obligation de faire un shooting une fois par an jusqu’à ce qu’une agence vous remarque.
  • Gardez toujours des photos en double de celles qui figurent dans votre book. En effet, lors des castings, les recruteurs peuvent vous demander de laisser telle ou telle photo. Il est donc préférable d’en avoir une copie de chaque.
  • Veillez à toujours laver et bien repasser vos vêtements avant chaque rencontre avec des jurys ou des recruteurs.
  • Pour les architectes, transportez vos maquettes dans un sac où il n’y aura aucun risque qu’elle se froisse ou s’abîme.
  • Préférez les pochettes en plastique pour mettre vos photos ou réalisations dans le book. Cela évitera que les bouts ne s’encornent ou qu’ils viennent à se froisser.
  • Ayez confiance en vous lorsque vous paraissez devant un juré ou des recruteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *