Tags : Dans quels formes d'art retrouevent-on le nu ? - Quelle est la différence entre le nu et la nudité ? - Quelles sont les époques où le nu est mis en avant ? -

La figure nue et le nu est une tradition artistique occidentale et a été utilisée pour exprimer des idéaux de beauté masculine et féminine. Les guerriers, les athlètes et les danseurs expriment l’énergie et la vie humaines. Les nus dans diverses poses peuvent exprimer des émotions fondamentales ou complexes.

La différence entre le nu et le non-habillé

De nombreuses statues, peintures et dessins montrent l’être humain dans sa forme la plus brute. Déshabillée. Être nue ou être dénudée. La nudité et la dénudation peuvent sembler être la même chose, mais elles peuvent avoir des significations et des regards très différents.

Quelle est la différence ? Ils veulent tous les deux dire qu’ils n’ont pas de vêtements. Le nu signifie être posé d’une certaine manière, généralement dans un contexte artistique et représenté avec goût. Le dénudé, c’est être vulnérable en se déshabillant et peut-être en essayant de se couvrir.

La nudité masculine montre le pouvoir. La nudité féminine montre la sexualité.

La statue nue de Vénus
Vénus : statuette représentant le nu au féminin
Crédits photo : Pixabay

Les époques où lu nu étaient célèbre

On retrouve principalement le nu à 5 époques artistiques : l’art de Grèce Antique, celui du Moyen-Âge et de la Renaissance, l’art Baroque à Moderne, l’art Moderne et l’art contemporain.

Le nu dans la Grèce Antique

La sculpture grecque la plus ancienne, datant du début de l’âge du bronze, se compose principalement de figures masculines stylisées qui sont vraisemblablement nues. C’est certainement le cas du kouros, une grande figure debout d’un nu masculin qui était le pilier de la sculpture grecque archaïque. Les premières sculptures réalistes de mâles nus, les kouroi représentent des jeunes nus qui se tiennent debout rigidement posés avec un pied en avant.

Moyen-Âge/Renaissance et le nu

Les figures totalement dénudées sont rares dans l’art médiéval, à l’exception notable d’Adam et Ève et des damnés dans les scènes du Jugement dernier. Les formes idéales du nu gréco-romain sont complètement perdues, transformées en symboles de honte et de péché, de faiblesse et de sans défense. Cela était vrai non seulement en Europe occidentale, mais également dans l’art byzantin.

Nu à l’époque Baroque

Dans l’art baroque, la fascination continue pour l’antiquité classique a incité les artistes à renouveler leur approche du nu, mais avec des représentations plus naturalistes, moins idéalisées, peut-être plus souvent à partir de modèles vivants.

Les deux sexes sont représentés ; le mâle sous la forme de héros comme Hercule et Samson, et la femelle sous la forme de Vénus et des Trois Grâces.

Le nu dans l’art Moderne

Bien que la tradition académique et les impressionnistes aient perdu leur suprématie culturelle au début du XXe siècle. Le nu est resté, bien qu’il ait été transformé par les idées du modernisme. La Vénus idéalisée a été remplacée par la femme intimement représentée dans des lieux privés.

L’art contemporain et le nu

La fin du XXe siècle a vu l’émergence de nouveaux médias et de nouvelles approches de l’art, bien qu’elles aient commencé beaucoup plus tôt. En particulier, l’art de l’installation inclut souvent des images du corps humain, et l’art de la performance inclut souvent la nudité.

Les différents types d’arts dans lesquels on retrouve le nu

Dessin

Dans l’art, le dessin d’une figure est une étude de la forme humaine dans ses différentes formes et postures corporelles. La ligne, la forme et la composition étant l’objectif premier, plutôt que le sujet personne. Un dessin vivant est une œuvre qui a été dessinée à partir de l’observation d’un modèle vivant. On considère l’étude de la figure humaine comme le meilleur moyen d’apprendre à dessiner, depuis la fin de la Renaissance jusqu’à nos jours.

Gravure

Les estampes japonaises sont l’une des rares traditions non occidentales que l’on peut appeler nus, mais elles sont très différentes. L’activité des bains communautaires au Japon est une activité sociale de plus. L’importance accordée au manque de vêtements qui existe en Occident n’y a pas sa place.

Peinture

La peinture à l’huile a toujours été le médium idéal pour représenter le nu. En mélangeant et en superposant la peinture, la surface peut devenir plus semblable à la peau. « Son temps de séchage lent et ses différents degrés de viscosité permettent à l’artiste d’obtenir des mélanges riches et subtils de couleurs et de textures. Ils peuvent suggérer des transformations d’une substance humaine à une autre.

Sculpture

C’est dans la sculpture que nous voyons l’histoire complète du nu de l’âge de pierre à nos jours. Des chiffres, généralement des femmes nues, ont été trouvés dans la région des Balkans depuis 7000 ans avant notre ère. Ils continuent d’être générés à ce jour. Dans la tradition de la sculpture indienne et d’Asie du Sud-Est, les nus étaient souvent ornés de bracelets et de bijoux. Ils sont là pour  » ponctuer leurs charmes et à délimiter les différentes parties de leur corps comme le fait la musculature développée chez les hommes « .

Photographie

Le nu fait l’objet de la photographie presque depuis son invention au XIXe siècle. Cependant, la photographie souffre du problème d’être trop réel. De ce fait, elle n’a pas été acceptée pendant de nombreuses années par ceux qui se sont engagés dans les beaux-arts traditionnels de nus.

Nouveaux médias

À la fin du XXe siècle, plusieurs nouvelles formes d’art sont apparues. Notamment l’installation, la performance et l’art vidéo, qui ont toutes été utilisées pour créer des œuvres qui incluent la nudité.

Le mot de la fin

Dans un sens, un nu est une œuvre d’art qui a comme sujet principal le corps humain nu. Il forme un genre de sujet artistique, de la même façon que les paysages et la nature morte. Les personnages non vêtus jouent souvent un rôle dans d’autres types d’art. La peinture d’histoire, y compris l’art allégorique et religieux, le portrait ou les arts décoratifs.