Aujourd’hui, on compte plusieurs make-up artiste hommes accusés par certains internautes de faire un « Woman face ». Ils sont de plus en plus nombreux à être inégalés dans la technique de smokey eyes et de la coupe des plis (cute crease). L’un d’entre eux, le Youtuber James Charles, est devenu l’objet de critiques sur les réseaux sociaux. Parlons de ce maquilleur et de ce phénomène déclenché par les fameux « Beauty Boys ».

Qui est James Charles ?

Il y a juste un an, James Charles est devenu le premier égérie beauté homme de Covergirl. La nomination qui fait de lui le premier garçon à prêter officiellement son visage à une marque de cosmétiques.

Un ensemble que la société a largement diffusé. Dans une des vidéos où le jeune homme se présente.

« Nous soutenons tous ceux qui veulent s’exprimer par le maquillage. »-COVERGIRL

Avec des millions d’abonnés Instagram et YouTube, James devient au fur et à mesure le nouveau visage masculin du maquillage. Il est un « beau garçon » possédant des pinceaux et sachant les utilisant avec maîtrise pour faire un maquillage qui lui fera paraître femme.

James Charles
James Charles, le beauty boy

Vous connaissez les YouTubeuses Sananas, Enjoyphoenix ou encore Horia, qui dominent l’univers du maquillage. Et voici l’un de leurs homologues masculins, nommé comme le « Beauty boy ». Des hommes qui prennent peu à peu leur place sous le soleil dans le monde de la cosmétique.

Devant la caméra, il applique du mascara sur les yeux et de la poudre sur le visage pour un maquillage réussi. Et il n’est pas le seul à être considéré comme le « Beauty Boy« , on verra plus bas qu’ils sont nombreux à être passionné par le maquillage et qui ose s’afficher comme tel en public.

Accusation portée contre James Charles

Le maquillage est une forme d’art qui a longtemps été considérée comme  » réservée aux femmes « . Beaucoup d’artistes amateurs/créatifs sont ridiculisés sur les réseaux sociaux, comme James Charles. Le 8 février, un passionné des palettes a été accusé de discrimination sexuelle. Sur Twitter, l’utilisateur l’a ouvertement accusé de faire un « visage de femme »…

En d’autres termes, pour avoir violé les normes sociales et être devenue une femme par le maquillage. La jeune femme poursuit en laissant entendre que YouTubeur a rendu les femmes ridicules, tout comme Blackface a rendu les Afro-Américains ridicules pour divertir les Blancs.

Les « Beauty Boys » qui se maquillent

James Charles, Croque Juju connu aussi sous le nom de Richaard, Patrick Starrr ou Jeffree Star pour les Américains… Ces appellations vous sont probablement familiers si vous aimez regarder les vidéos de beauté et de maquillage sur YouTube.

Depuis quelques années, ces hommes sont de plus en plus nombreux à manifester publiquement leur domaine de prédilection. Sur leur canal YouTube, ces créateurs de contenu partagent leurs techniques et astuces pour créer un maquillage sophistiqué avec des produits plus ou moins chers.

En ce qui concerne leurs tutos, il y en a pour tous les besoins. Certains enseignent l’art du maquillage discret et polyvalent pour cacher les petits défauts, tandis que d’autres proposent quelque chose de plus affirmé et spectaculaire.

Pourquoi sont-ils fascinés par le maquillage ?

Pour la plupart des gens de Handsome interviewés par BFM TV, le make-up est un moyen pour eux de s’épanouir :

 » Je suis amoureux de la manière dont le maquillage peut augmenter ma confiance en moi car en le portant je peux me transformer « , explique Skelotim, jeune homme de 27 ans.

Sorti de l’ombre avec son compte Instagram et sa chaîne YouTube, Skelotim fait coexister son crâne rasé et sa barbe avec le maquillage le plus audacieux.

 » J’espère qu’un jour, il sera acceptable pour les hommes de faire ce que font les femmes et que les femmes pourront aussi faire la même chose que les hommes. »dit-il.

Pour Manolis Sevdalis, 18 ans, il évoque son intérêt pour les cosmétiques :

« J’ai commencé dès l’adolescence avec l’idée de camoufler les premiers boutons d’acné avant de devenir une véritable passion.« 

Ovidioluis, qui, au fil des années, a décidé de faire du maquillage pour lui-même révèle :

« Enfant, je fouillais les affaires de ma mère et la trousse de ma mère. » Quand j’étais plus âgé, je me suis maquillé pour mes amis »,

Que penser de ce phénomène ?

Il faut admettre que désormais, avec le succès de James Charles et les autres Beauty Boys, bien qu’ils font l’objet des critiques,  le maquillage n’a pas de genre !

La maîtrise des contouring, du strobing, reste pour l’heure un acte belliqueux chez les hommes. Mais cela ne leur empêche pas d’agiter avec fierté leurs pinceaux devant des millions d’internautes. Ce qu’ils font, ils brisent les tabous, celui d’un domaine habituellement destiné aux femmes.

« Il est grand temps de changer de mentalité et d’arrêter de coller une étiquette à tout« , déclare le Français Jordan, alias Beautyction,

Et ce dernier explique que le retour sur sa vidéo est « très positif dans l’ensemble« .

Comment se passe la visibilité de James Charles et des autres « Beauty boys » ?

Ce concept de beauté sans barrières gagne en visibilité sur le web. Les fans des Beauty Boys abondent sur les réseaux sociaux . Ils sont très populaires surtout sur Instagram et YouTube, il y en a même parmi eux qui comptent des millions et des millions d’abonnés comme James Charles, Patrick Starr, Jeffrey Star et Manny Gutierrez.

Des Hashtags ont même été créés sur les réseaux sociaux : #MakeUpHasNoGender, ou « le maquillage n’a pas de genre ».

Quand l’industrie cosmétique s’emparera de ce phénomène…

La folie qui a été comprise par les marques de cosmétiques… Tout d’abord, certaines marques ont fait l’envoi non officiel de produits à ce jeune garçon de la beauté 2.0 qui a décidé de parler ou non de celles-ci dans ses vidéos de formation. Puis elles ont décidé de faire de ces Beautés Boys des représentants officiels ainsi que de leurs consœurs.

Devenus des représentants officiels des plus grandes marques

Après que James Charles est devenu le premier égérie beauté,  Jamie Maybelline a ensuite suivi le leader de son concurrent, en choisissant Manny Gutierrez, un autre homme très influent.

Plus récemment, Rimmel a proposé ses services au jeune LookingforLewys. Sans oublier, bien sûr, Thomas Halbert, devenu le principal visage de MAC.

D’autres ont pu développer leur propre marque, à ne citer que Jeffree Star Cosmetics Jeffree Star; et Patrick Starr, qui a pu sortir sa collection de vernis à ongles grâce à Sephora.

Enfin, que pensez-vous d’un homme qui se maquille ? Donnez votre avis dans un commentaire !