La bataille entre les enfants et une assiette de petits pois est aussi vieille que le temps. Bien que vous ayez supposé que d’autres parents luttent pour que leurs enfants mangent des légumes, ce que vous n’avez peut-être pas réalisé, c’est que les experts en diététique passent par les mêmes épreuves douloureuses. Tout comme vos enfants, les leur sont aussi des maîtres ninjas du camouflage végétal, ils glissent leurs haricots verts dans le bol du chien, enterrent leurs pois sous la purée de pommes de terre et cachent des choux de Bruxelles sur le rebord de la fenêtre derrière le rideau. Oui, c’est de là que vient l’odeur. Alors qu’est-ce qu’une maman doit faire pour faire aimer les légumes ?

Commençons par les faits.

Pourquoi les légumes peuvent être difficiles à manger pour les enfants ?

Beaucoup d’enfants peuvent être réticents à manger des légumes, peu importe la façon dont ils sont sondés, poussés ou soudoyés.

Manger des légumes peut être une corvée pour votre enfant, et lui faire goûter « juste une bouchée » de n’importe quel légume dans son assiette peut être un cauchemar pour vous.

Comment faire aimer les légumes aux enfants ?
Comment faire aimer les légumes aux enfants ?

Il peut être utile de savoir que nous sommes nés avec des préférences pour des goûts plus sucrés. Si vous y pensez, le premier aliment d’un bébé est le lait maternel, qui contient des sucres naturels, dont le lactose, qui est bénéfique pour la croissance et le développement du nourrisson.

Il peut être plus difficile pour les enfants de s’habituer aux légumes, car ils ont tendance à avoir des saveurs plus amères, acides et complexes. Les enfants apprennent à manger différents aliments, et se familiariser avec la consommation de légumes n’est pas différent de développer une nouvelle habileté, comme faire du vélo. Il faut que vous soyez patient et fassiez usage de ruses.

7 conseils pour aider les enfants à aimer les légumes

RENDRE LES LÉGUMES DÉLICIEUX

Les légumes n’ont pas besoin d’être ennuyeux ou sans saveur. Si votre enfant a de la difficulté à manger des légumes, adoptez une approche différente de la façon dont vous les servez et les préparez. N’ayez pas peur d’ajouter des assaisonnements, des herbes et des épices.

  • Faites sauter vos légumes avec du vrai beurre ou faites-les cuire avec du bacon ou de la pancetta.
  • Préparez une délicieuse salade avec quelques garnitures, comme des fruits secs et des noix.
  • Faites-les rôtir, ajoutez-les à d’autres plats ou laissez vos enfants les tremper dans leurs trempettes préférées.
  • Servez à votre enfant quelque chose qui a bon goût pour vous et que vous apprécieriez aussi.
Rehausser le goût des légumes
Rehausser le goût des légumes

JUMELER DES LÉGUMES AVEC DES ALIMENTS FAMILIERS

Servir des légumes à côté d’aliments que votre enfant connaît bien et avec lesquels il est à l’aise le rendra plus enclin à les essayer. Avoir trop d’aliments nouveaux ou inconnus peut être intimidant pour un enfant.

Lorsque vous planifiez des repas pour votre famille, gardez cela à l’esprit. Un aliment neutre et quelque chose qui pourrait être un peu plus difficile à manger, comme un légume, peut faciliter la vie de votre enfant.

Soyez rusé !

NE LES FORCER PAS À MANGER

Plus un enfant est poussé à faire quelque chose, moins il aura envie de le faire – c’est juste la nature humaine. C’est là que vous avez la permission d’arrêter de harceler, de soudoyer, de forcer ou de négocier avec votre enfant quand il s’agit de manger.

Souvenez-vous : Faire pression sur un enfant pour qu’il mange des légumes peut en fait l’amener à ne pas aimer ces aliments.

Barbecue
Pourquoi ne pas faire un barbecue de légume ?

RECOMPENSEZ-LES !

De nombreux parents se sentent obligés de récompenser ou de punir un enfant en fonction de sa consommation de légumes – mais cela peut être contre-productif. Par exemple, le dire à un enfant :

« Vous n’aurez pas de dessert ce soir si vous ne prenez pas au moins une bouchée de votre brocoli »

« Bon travail en mangeant tous tes légumes ! Maintenant, tu peux prendre le dessert. » (Renforcement positif)

Ces stratégies d’alimentation peuvent en fait apprendre à un enfant qu’il ne peut pas faire confiance à son propre corps pour guider ses décisions alimentaires ou que certains aliments doivent être gagnés. Cela rend la nourriture plus chaotique pour un enfant et ouvre la voie à des comportements alimentaires problématiques plus tard dans la vie.

CONTINUER D’ESSAYER ET DE RÉINTRODUIRE

Nous avons tous entendu dire : « Si vous ne réussissez pas au début, essayez, essayez, essayez, essayez encore ». Cela s’applique absolument aux enfants et aux légumes. En tant que parents, il est facile d’abandonner tout espoir de voir notre enfant essayer et aimer un légume quand on le voit le rejeter à maintes reprises. Alors on abandonne et on arrête d’essayer.

Cependant, un enfant peut avoir besoin d’une exposition répétée à un légume pour promouvoir l’acceptation des aliments.

La salade de courgette
Faire des salades de légumes

La recherche a montré qu’un enfant a besoin de 8 à 15 expositions à un aliment particulier avant de pouvoir l’accepter, mais de nombreux parents sont susceptibles de renoncer à essayer dès les premiers signes de rejet.

En fin de compte, continuez d’essayer d’introduire de nouveaux aliments, ne baissez pas les bras.

IMPLIQUEZ VOS ENFANTS DANS LA CUISINE

La recherche a également révélé que les approches pratiques, comme la cuisine et le jardinage, peuvent encourager une plus grande consommation de légumes chez les enfants. Lorsqu’un enfant est autorisé à participer à la planification et à la préparation et qu’il peut voir comment un aliment est cultivé et/ou préparé, cela peut soutenir positivement ses propres comportements alimentaires. Donnez à votre enfant l’occasion d’aider à préparer des légumes et laissez-les jouer un rôle dans la cuisine.

Cuisiner avec les 3 à 5 ans
Cuisiner avec les 3 à 5 ans

DONNER L’EXEMPLE

En fin de compte, les enfants apprennent par l’exemple, et afin d’élever un enfant pour qu’il mange bien, vous devrez peut-être travailler sur vos propres habitudes alimentaires. D’une manière compatissante et douce, regardez honnêtement comment vous mangez et votre propre relation avec la nourriture. Aimez-vous manger tel ou tel aliment ? Avez-vous confiance en vous quand il s’agit de votre propre santé et de votre corps ? Si vous vous sentez coincé avec votre propre approche de l’alimentation et de la santé, il est essentiel d’obtenir d’abord l’aide dont vous avez besoin pour vous-même.

Smoothie de légumes
Préparez des smoothies de légumes

Ne laissez pas les légumes devenir leur ennemi. Suivez ces conseils et vous verrez que vous mettrez fin aux batailles à table et transformerez votre cuisine de zone de guerre en lieu de paix et de joie. Vous allez faire aimer les légumes à vos enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *